Accueil > formica > IMB007 - formica, s/t review, STNT

IMB007 - formica, s/t review, STNT

jeudi 5 avril 2012

Premier long format pour la bande de Matthieu l’archiviste coordinateur du rennais ’In My Bed’. Musique et bd sont (pour l’instant) au programme. FORMICA a débuté par un 10" aux accents très PAVEMENTien. Ce premier LP est enregistré par mon (grand) pote Thomas Le Corre (MOLLER PLESSET, etc...). J’ai eu du mal à me pencher sur ce disque, ne me demandez pas pourquoi., peut être était ce le mélange de voix, l’accent, le rythme... Je ne sais pas... Et comme souvent, je l’ai mis sous la couette, en attente de possibles printemps. Les Fourmis urticantes faisant leur grand retour avec celui du soleil et pioufff, tout le talent du FORMICA m’est apparu... Posté là, la jambe rockeuse qui dodine toute arrogante, en chantant son (punk) rock pop noise de stars, FORMICA enjambe PAVEMENT, BLONDE REDHEAD et SONIC YOUTH ("the apple" en exergue), s’entête dans un ARCWELDER avec l’explosive ligne de voix de ’Polish speed’, joue les refrains pop entêtant d’un VIOLENT FEMMES sans slip qui aurait rencontré un BUILT TO SPILL sans barbe. C’est Noël. FORMICA s’expose torse nu, fier de ses bourlets tout biereux, frisant la moustache, cherchant autant la mélodie que l’érection adolescente, brille au soleil de tout son spleen, la guitare dans une main, s’époumonant dans un "Box Elder" juvénile adossé à un VESPA rose. Que ce soit d’’un coup de Rotring ou d’une lèche bien baveuse, FORMICA SAIT comment rendre fin et beau. Croyez moi...
One day my father says life is a race.

La chronique sur STNT