Accueil > Actus label > Ouest-France Inmybed

Ouest-France Inmybed

lundi 2 novembre 2009


De la BD et du rock dans le même Jardin

Un nouveau label musical et graphique est né à Rennes : Inmybed. Il veut sortir des vinyles de rock tout en cousinant avec la BD. Premières sorties avec Formica et Nine Antico.
Sur les murs du Jardin moderne, les quarante-cinq croquis de Nine Antico sont autant de plongées dans l’univers des concerts rock. En quelques traits, la dessinatrice arrive à retranscrire une atmosphère, la noirceur d’une salle, le son des guitares. Comme avec cette silhouette du chanteur d’Art Brut sur fond noir.
« De 2002 à 2006, explique la jeune artiste, j’ai dessiné compulsivement lors de toutes ces soirées. Le dessin permet de montrer les ombres, les mouvements, le charisme... Cela comprend aussi de travailler sous le regard des autres. Avec des retours dont j’avais besoin à l’époque. »
Ces croquis avaient jusqu’à présent été publiés dans les cinq volumes de son propre fanzine, Rock this way. Une sélection est désormais réunie dans un ouvrage, lui-même en forme de 45 tours, sous le nom de « Too drunk to do the show » (Comme un clin d’oeil aux Dead Kennedys !).
Cet ouvrage organisé par Sébastien Lumineau est déjà la deuxième production des Rennais d’Inmybed.
« En fait, raconte Matthieu Cozanet, Inmybed existe en tant qu’association depuis 2005. Ça a permis de faire jouer le groupe Formica ou d’organiser des concerts de groupes qu’on aime bien au Mondo Bizarro, au 1929... »
Un vinyle
Jusqu’à ce que le batteur de Formica ne rencontre l’ancien batteur des Thugs, groupe de rock dur et mélodique d’Angers qui a connu un destin étonnant, y compris avec le label de Nirvana aux USA. Ce musicien de Thugs propose de produire un disque de Formica. Mais entre la production et l’objet disque, il y a encore une barre à franchir.
« On a donc transformé Inmybed en label pour sortir le disque nous-mêmes, reprend Matthieu Cozanet. Un vinyle parce que c’est cohérent avec ce qu’on fait. En plus, le vinyle permet de proposer un objet graphique. »
Il ne restait plus qu’à lancer le projet de livre avec Nine Antico pour avoir deux sorties en même temps et créer l’événement.
Et tant qu’à faire, Inmybed a proposé à l’association du festival Périscopages de réaliser l’exposition. Ainsi, l’expo « Too drunk to do the show » pourra tourner aux côtés de celles de Nylso, Bazooka ou Erik Kriek.
« On a déjà des contacts pour Nine Antico à Art Rock à Saint-Brieuc », confie Alain Faure. Avec Inmybed, rock et BD sont dans le même bateau.
Gilles KERDREUX.
L’article en ligne

Voir en ligne : Ouest-France