Accueil > Moller Plesset > Moller-Plesset - Hartree-Foch Method review, Le Mensuel de Rennes

Moller-Plesset - Hartree-Foch Method review, Le Mensuel de Rennes

mardi 6 décembre 2011

Pour qui suit cette formation depuis ses débuts en 1997, ce n’est pas un secret : ces gars-là sont marqués au fer rouge par la scène noise chicagolaise des années 90. The Jesus Lizard, Shellac, Big’N et surtout US Maple, les vocaux étant ici proches des gloussements sous hélium d’Al Johnson, chanteur trublion de ce groupe mésestimé. On a fait pire comme références. Avec ce vinyle quatre titres, ils continuent de creuser le sillon free-rock : arpèges déglingués, brusques embardées de guitares, chant rauque à la limite de la quinte de toux. Hartree-Foch Method procède en faux départs, les plages calmes précédant les explosions de colère rentrée, comme sur le mélancolique Liar, peut-être le morceau du EP qui s’apparente le plus à du post-rock conventionnel. Avec Love Affair in Chemnitz, la pièce de résistance, les noiseniks rennais tiennent leur Teenage Riot. Un riff jouissif au possible, quatre minutes pied au plancher, sans doute l’un des meilleurs titres de punk-rock entendus de la part d’un groupe rennais depuis Sloy. Ce bel objet (leur troisième disque en quatorze ans !) ne laisse qu’un regret : que Moller-Plesset soit si parcimonieux avec son talent.
Jérôme Hervé
Le Mensuel de Rennes, n° 31, décembre 2011, p. 55