Accueil > Prosperi Buri > IMB012 - Prosperi Buri, Gloria E.P., Nextclues review

IMB012 - Prosperi Buri, Gloria E.P., Nextclues review

lundi 10 juin 2013

JPEG - 12.7 ko

Si ce petit 45 tours à pochette jaune m’était parvenu un jour de pluie (pluie penchée / pluie penchée), je pense que je l’aurais brisé de mes crocs acérés de bête sanguinaire qui compte en découdre avec la médiocrité ambiante de ce monde qui n’en finit plus de s’enfoncer dans sa propre merde. Se prendre pour qui on n’est pas, passe encore, c’est ce qui fait subsister de toute façon 98% des petits groupes français, mais faire de l’imitation pure et simple, c’est tout ce qu’il y a de plus pathétique. Qu’on se veuille le sosie de Stephen Malkmus plutôt que celui de Cloclo ou Jojo n’arrangeant que très peu les affaires de notre pauvre Prosperi Buri.

Si ce petit 45 tours à pochette jaune m’était parvenu un 1er avril, j’aurais joué le jeu du poisson. Les habituels glands qui me lisent toujours au premier degré auraient comme toujours mordu. Sous un nom d’emprunt et sur un label improbable, Pavement* sort enfin les fameuses chutes de studio de Wowee Zowee, longtemps oubliées dans un tiroir et enregistrées, comme le double album en question, dans un poulailler de l’Arizona. Que du tube mollasson en puissance, normal, c’est Pavement qui revient au son folk de ses débuts. À noter la présence d’une version remaniée de "Range Life" et de l’apparition de Neil Young au lap steel. Les fans peuvent frétiller d’avance.

Oui mais voilà, ce petit 45 tours à pochette jaune m’est parvenu un jour de soleil de plomb. Tout est jaune aujourd’hui, ce qui veut dire que le liquide dans mon verre l’est également, et que mon humeur, par conséquent, est au beau fixe. Le fait que ce Rennais soit à lui tout seul (?) un rip-off de Pavement, qu’il reproduise avec une incroyable lo-fidélité les déraillements vocaux de Malkmus et son inséparable attitude de branlo de première, je m’en tamponne sauvagement le Serpentine Pad . Aujourd’hui est une journée à glander, les orteils en éventail, et les quatre titres débraillés de cet EP - dont la "Gloria" n’a absolument rien à voir avec la G-L-O-R-I-A de Them** - forment le soundtrack idéal de mon premier jour de graaaaaaaaaaaandes vacances. Si tu n’y vois pas d’inconvénient, après s’être resservi un jaune, on enchaîne avec Slanted & Enchanted, ok ?

L’été est là, Summer Babe !

Prosperi Buri est également dessinateur, et on parlera de son petit bouquin, Freak Scene, dans pas trop longtemps.

* tu dois certainement déjà le savoir, mais on ne dit pas Pavement, aux U.S., quand on est un piéton bien élevé, on dit Sidewalk.
** toujours préféré la reprise par les Shadows Of Knight. Ici, à vrai dire, l’instrumentation de cette Gloria ressemble plus à Sultans Of Swing de Dire Straits, par ailleurs une des deux influences inavouées de Pavement. L’autre étant Supertramp.

(7.5/10)

Bil

La chroniquesur Nextclues