Accueil > Prosperi Buri > IMB009 - Prosperi Buri, Freak Scene review, Magic

IMB009 - Prosperi Buri, Freak Scene review, Magic

samedi 1er juin 2013, par matt

Draw It Yourself
Si on était manager, on dirait que l’artiste Prosperi Buri a trouvé un modèle économique original qui décline sa marque sur des supports complémentaires, la musique et la bande dessinée. Mais on est avant tout attiré par la pop indie. De ce fait, ce qu’on appréciait dans les deux 45 tours bricolés de Prosperi Buri et qu’on plébiscite encore dans son comic book au titre pioché dans le répertoire de Dinosaur Jr (Freak Scene, sous titré Sketches From the Late Indie Era), c’est l’amour que l’auteur porte à cette musique depuis sa pénible adolescence.On se retrouvre dans son rapport vital à la chose musicale émanant de ce "recueil d’images pieuses", une relation d’ailleurs irrésistiblement décrite et résumée dans la préface de Philippe Dumez, autre figure inénarrable de l’internationale pop. Le livre est constitué d’une succession de portraits en situation de musiciens aussi divers que Jay Mascis, Stephen McRobbie, Courtney Love, David Gedge, Liz Phair, ou encore de groupes parmi lesquels on citera au hasars Sonic Youth, Pixies et Mazzy Star, chaque artiste déclamant un slogan ou une phrase définitive. On devine en creux, à travers cette sélection, subjective qui vient du cœur, les caractéristique sociales de l’auteur, une sorte de témoignage générationnel. enfin, il ne faudrait pas oublier que l’attachement à ce petit objet (imprimé au format CD) provient aussi de son label rennais, Inmybed, qui regroupe les productions sonores ou graphiques d’une petite bande d’allumés. Citons parmi elle formica, Santa Cruz, Moller Plesset ou Nine Antico.

Magic : revue pop moderne, n° 173, juin 2013, p. 12

JPEG - 286 ko